Enfant roi, très peu pour moi!

 Petite annonce avant que tu lises mon article:

Suite aux nombreux commentaires déplacés et injurieux, je ne validerai plus ce genre de message. Si au contraire ton opinion est différente de la mienne mais que tu t’ exprimes avec courtoisie et respect, tes commentaires seront lus et affichés! Donc si tu souhaites cracher sur mon blog, passes ton chemin.

De plus j’informe que je ne tape pas mes enfants, je ne les rabaisse pas, et au contraire je les encourage avec tout l’Amour qu’une maman puisse donner. Je suis bienveillante envers eux mais pas au détriment des autres, je n’aime pas les extrêmes, je leur fixe juste des limites à ne pas dépasser pour qu’ils ne deviennent pas des enfants capricieux et des adultes égoïstes et irrespectueux!

Et pour finir à tous ceux qui ont commentés que ce que j’ai écris n’est qu’un tissus de mensonges peu crédible et certainement sorti de mon imaginaire voici quelques liens qui vous permettront de « voir » que je ne suis pas une mythomane.

http://canalordinaire.wordpress.com/2011/12/10/revolte-contre-lenfant-roi/

http://tempsreel.nouvelobs.com/le-dossier-de-l-obs/20130426.OBS7304/de-l-enfant-roi-a-l-ado-tyran-quand-les-parents-s-angoissent.html

http://www.slate.fr/monde/83599/suede-generation-education-enfant-roi

http://www.franceinter.fr/personne-didier-pleux

Bonne lecture ou bonne route 🙂

14345502-petit-garcon-drole-habille-comme-un-roi (1)

Il paraît que la mode actuelle, est de faire de son marmot un « enfant roi« . Ouuups… d’élever son enfant en cédant à tous ses caprices et à les accepter sans broncher.

Ce phénomène sociologique est lié à l’éducation donnée par des parents trop laxistes qui confondent « l’enfant est une personne » de la mère Dolto (et je suis tout à fait d’accord sur ce point) et « l’enfant est une grande personne qui fait ce qu’elle veut quand elle veut », comme l’explique très bien Patricia Chalon dans son livre « Mon enfant tape » (Ed. Eyrolles).

L’enfant-roi ou enfant-tyran subit la trop grande responsabilisation qu’on lui inflige en étant trop attentif, à ses souhaits et moindres désirs.

En tant que parents et au début de la vie de l’enfant, nous sommes obligés de tout faire en fonction de lui et pour lui.

Mais il faut lui apprendre au fur et à mesure la patiente, le respect, la frustration et surtout que dans la vie rien n’arrive sur un plateau, qu’il faut se sortir les doigts du cul nez !

Et oui mes enfants la vie est dure et vous n’aurez pas toujours « ce que vous voulez quand vous le voulez » et il va falloir faire avec.

Pourtant je ferai toujours tout pour eux mais je pense que les aider à s’émanciper, à se débrouiller seuls et à connaître la valeur des choses et des actes, leur servira dans leur futur quand ils seront des adultes.

Bah oui quand ils devront se lever le matin à 06h00 pour aller bosser et acquiescer les perpétuelles sollicitations de leurs employeurs, ils seront bien contents d’avoir eu une éducation structurée, cadrée et réaliste.

Je ne blâme pas les parents qui ne savent pas (ou ne veulent pas) dire non à leurs rejetons mais je leur conseille juste d’y réfléchir et pourquoi pas de modifier le tire avant qu’il ne soit trop tard.

 

Juste pour éviter qu’à 4 ans ton gamin dise « ta gueule » à sa maîtresse et qu’à 14 il te frappe car il veut les dernières Air-Max que tu ne peux pas lui offrir (bah oui à 130€ la paire on ira à la Halle).

Subir un gamin qui mange des chips bien grasses sur un canapé et qui s’y essuie les mains sans que les parents ne le réprime, très peu pour moi ! (Petit 😉 à Ode Colin).

Entendre un gosse parler à sa mère comme un chien enragé et le voir se rouler par terre au rayon jouet, non merci.

Regarder des enfants faire les cons au parc sous les yeux médusés des passants mais sous le regard bienveillant des parents, c’est pas possible.

Certains parents ont bien des difficultés à exercer leur autorité et les enfants rois deviennent alors des ados tyranniques qui n’ont aucune limite. Malheureusement ils seront bien vite rattrapés par la réalité du monde du travail et de la société en général.

La Suède qui prône le « pouvoir aux enfants » a longtemps été prise comme modèle mais cette éducation permissive commence à s’effriter sérieusement.

Leurs enfants deviennent arrogants, exigeants et malpolis car ils ne sont pas en mesure d’assumer les droits et les devoirs que la législation leur a accordé.

Ils décident de ce qu’ils mangent, l’heure à laquelle ils mangent, pareil pour le coucher, le choix des vacances ou même l’organisation familiale.

Dans ce pays, un père a été traîné en cour car il avait puni son enfant 20 minutes dans sa chambre ! Et oui en Suède il est socialement interdit d’envoyer un enfant dans sa chambre.

Alors forcément avec ce genre d’éducation totalement libertaire les petits enfants sont heureux mais en grandissant ils sont confrontés au suicide, aux troubles du comportement et de l’anxiété.

Ne pas leur fixer de limites et se dire que c’est pour être gentil n’est en réalité qu’une gentillesse cachant une future perdition pour l’enfant.

Un être à qui l’on a toujours tout cédé et laisser faire ne comprendra pas en grandissant que la vie ne tourne pas autour de lui et qu’il faut se battre tous les jours pour avancer.

 

l-enfant-roi-l-enfant-tyran

Et l‘Education Nationale qui est quotidiennement confrontée à des parents qui disent Amen aux « saintes » paroles de leur enfant envers et contre l’enseignant, on en parle?

Ma belle-soeur maîtresse en maternelle, entend régulièrement des absurdités sortir de la bouche des parents de ses petits élèves.

Un exemple parmi tant d’autres: « Elle a été gentille la maîtresse avec toi? » mais euuuuh ça ne serait pas plutôt « Tu as été gentil avec ta maîtresse? ».

La parole de l’adulte n’a plus aucune valeur? Seuls l’avis et le point de vue de l’enfant comptent?

Alors non mes fils ne seront pas des mini-dictateurs en puissance car je les aime trop pour ça.

Et puis après tout le royaume c’est moi (et Papadine évidement) qui le payons et l’entretenons tous les mois, nos petits dauphins ne sont que les utilisateurs temporaires des lieux. 🙂

 

Si tu as aimé cet article je t’invite à lire celui « Des parents presque parfaits »    ici

 

 

 

 

Publicités

84 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Ode Colin
    Juil 16, 2014 @ 13:33:10

    Merci pour ton petit clin d’œil, j’ai trouvé ton article très intéressant et agréable à lire; on voit que tu maîtrises le sujet.
    Du coup je vais me balader sur ton blog pour lire les articles aux titres accrocheurs 🙂
    En tout cas je trouve les situations que tu décris très réaliste, j’en ai vu (hélas) beaucoup. 😦
    Allez je file lire tes autres sujets 🙂

    J'aime

    Réponse

  2. Maman dragonne et son mini dragon
    Juil 13, 2014 @ 10:42:22

    Je découvre ton blog grâce à La mère instit, et je suis tout à fait d’accord avec toi 🙂

    J'aime

    Réponse

    • amandyn94
      Juil 13, 2014 @ 10:43:08

      Merci gentille maman dragonne 🙂

      J'aime

    • Bonjour
      Juil 13, 2014 @ 10:50:13

      Je dirais juste et avec courtoisie, de lire Filliozat, ainsi on arrêtera peut être de mettre les enfants dans des cases.
      Bonne journée 🙂

      J'aime

    • amandyn94
      Juil 13, 2014 @ 10:52:45

      L’éducation respectueuse et bienveillante (sans excès) n’ont aucun rapport avec l’éducation laxiste dont je parle dans mon article!

      J'aime

    • Bonjour
      Juil 13, 2014 @ 11:00:56

      Sans excès ?! Comment peut il y avoir un « excès » a être respectueux de son enfant ? Attention aux mots, a leur significations première. Je pense que vous confondez laxisme avec bienveillance, respect et empathie.

      J'aime

    • amandyn94
      Juil 13, 2014 @ 11:10:32

      Et bien je pense que de la bienveillance en accès mène effectivement à un laxisme qui ne prépare pas son enfant à la vie d’adulte.
      Être bienveillant à tout prix quitte à dire oui à tout et à ses moindres désirs ne le prépare pas du tout à la vie réelle.
      Pour l’excès je parlait de bienveillance et pas de respect car les respect n’est pas limité et au contraire mieux vaux trop de respect que pas assez.

      J'aime

  3. Rétrolien: Blog de maman, blog d'instit, famille nombreuse,bruxelles avec enfants
  4. genwtnoqqi@gmail.com
    Juil 08, 2014 @ 14:38:02

    Un vrai plaisir de lire tes articles ! Bonne continuation !

    J'aime

    Réponse

  5. Babybaboo
    Juil 08, 2014 @ 11:15:24

    Bonjour, j’ai lu attentivement ton article dont le sujet a suscité mon intérêt, notamment parce que je n’aime pas trop cette appellation « d’enfant roi » souvent fourre-tout et suscitant beaucoup de clichés et d’idées reçues. Néanmoins, je ne comprend pas l’agressivité des commentaires qui ont pu découler de ton article… J’ai l’impression que des confusions sont faites entre:
    des parents peu concernés, voire démissionnaires, et/ou qui ne parviennent pas à offrir un cadre affectif sécurisant à leur(s) enfant(s) (pour différentes raisons que nul ne peut se permettre de juger ici); Et des parents qui font le choix d’une parentalité positive, bienveillante qui privilégie l’intérêt et les besoins de l’enfant tout en lui offrant un cadre lui permettant de se développer dans un environnement sécurisant, réconfortant et épanouissant (ce qui ne produit pas des « enfants roi » mais plutôt de futurs adultes épanouis). Beaucoup de parents, par peur de voir leur enfant devenir « tyranique » , prendre le dessus sur eux envisagent alors l’éducation comme un jeu de rapport de force avec l’enfant, convaincus que seule la rigueur, quelque fois accompagnée de cris/punitions ou corrections diverses pourra faire de leur enfant une personne bien élevée et respectueuse (type d’éducation souvent qualifiée d’éducation « à la dure », ou « à l’ancienne »). Ce n’est pas ma vision des choses mais je ne suis pas pour autant dans une logique de jugement parce que le métier de parent est particulièrement difficile et qu’il n’existe aucune recette miracle d’éducation. Il n’y a pas de parents parfaits! Donc ce n’est certainement pas parce que vous partagez d’autres visions éducatives que cela fait de vous un parent moins aimant (dans un sens comme dans l’autre!)…

    J'aime

    Réponse

    • amandyn94
      Juil 08, 2014 @ 22:45:12

      Et bien merci pour votre commentaire.

      Il y a effectivement une différence énorme entre des parents dépassés/démissionnaires et des parents bienveillants.

      Je n’ai jamais voulu, en écrivant cet article créer un amalgame.

      L’exemple de l’éducation suédoise était pour indiquer qu’il peut y avoir une sorte de « dérive » quand il manque un cadre et des repères d’adultes.

      Et que nous parents, en privilégiant le bien-être de l’enfant À OUTRANCE : ne rien lui refuser, le laisser faire même quand ce n’est pas admissible (casser avec violence les jouets d’un autre enfant lors d’un anniversaire, par exemple) ou même le laisser décider de tout sans le contrarier.

      Ce n’est pas aider l’enfant à devenir adulte car il sera forcément confronté à la discipline, la frustration et l’échec.

      Je suis partisane d’une éducation respectueuse pour tous (adultes comme enfants), ouverte sur le monde et sur les autres, encourageant la prise d’initiatives et le libre arbitre.
      Le tout avec de l’amour et de l’écoute.

      Mais avec des refus (expliqués), des négociations (constructives) et des punitions (qui font réfléchir l’enfant sur ses actes, aller au coin n’a jamais traumatisé personne).

      Le caractère de l’enfant et sa personnalité peuvent balayer n’importe quel préceptes choisis.

      Et puis élever un gamin « à la dure » ou « à la cool » peuvent donner le même résultat.
      Les extrêmes n’ont jamais fait leurs preuves.

      Et comme vous dites l’éducation parentale est le rôle le plus y difficile que l’on puisse vivre.

      Il n’y a pas UNE éducation mais DES éducations et personne ne possède l’ultime secret qui nous permettrait à tous de vivre dans l’harmonie, le partage et la paix.

      J'aime

    • Babybaboo
      Juil 08, 2014 @ 23:19:00

      Je suis tout à fait d’accord. Privilégier le bien être de l’enfant ne consiste certainement pas à le laisser transgresser les règles, sans réagir. Il est essentiel d’offrir un cadre et des limites, pour sécuriser l’enfant et l’aider à se construire. Et l’idéal est de le faire avec bienveillance… (la bienveillance n’étant pas synonyme de laxisme).

      J'aime

    • amandyn94
      Juil 08, 2014 @ 23:31:07

      La bienveillance et le laxisme sont deux choses bien différentes sauf si (selon mon propre avis) la bienveillance dépasse le stade d’accompagnement et d’écoute (sans parler de l’amour évidemment) et qu’elle devienne l’acceptation de tous les interdits.

      Merci pour vos commentaires Babybaboo et très bonne soirée.

      J'aime

  6. Val
    Juil 07, 2014 @ 11:56:46

    Pourquoi passer d’un extrême à l’autre ? Nous nous croirions en politique… Il y a une différence, et de taille, entre l’éducation respectueuse et les enfants rois ! Une éducation respectueuse est une éducation par laquelle nous apprenons à nos enfants qu’ils doivent êtres respectés en…. respectant les autres, tout simplement. Nous leur apprenons qu’ils peuvent obtenir les choses dans la non violence des mots, des actes et nous leurs apprenons qu’on ne se soumet pas par peur mais qu’il faut coopérer pour avancer. L’union fait la force.
    Je vois beaucoup d’enfant ou la menace d’un coup vient immédiatement après un « tait toi » tout aussi peu respectueux et à chaque foi je suis triste.
    Dans le monde adulte, mais j’avoue que c’est de moins en moins vrai, nous sommes censés nous respecter et vivre en « communauté » en respectant des règles de civisme et de « bonne « éducation » : ce qui fait qu’on évite les conflits.
    Apprendre à nos enfants que frapper est « la » solutions pour se faire respecter n’est pas représentatif des valeurs qui en principes nous permettent de vivres, nous humains les uns avec les autres.
    Mais effectivement, les incivilités sont de plus en plus nombreuses, ainsi que les insultes entre adultes, voire plus.
    J’ai choisi l’éducation respectueuse car je suis pour le respect envers les autres et aimerait que ce soit une valeur transmise à mes enfants, même si la société ne fait aujourd’hui plus ce choix… mais c’est l’éducation que j’ai reçu et je respecte mes parents pour ça, et mes grand-parents également.

    J'aime

    Réponse

    • amandyn94
      Juil 07, 2014 @ 12:48:57

      Je suis tout à fait d’accord avec ce que tu dis Val, comme je l’ai indiqué avant mon article, je n’aime pas les extrêmes (trop de bienveillance mal gérée et une éducation stricte qui avorte chaque plaisir et envie de l’enfant).

      Et je pense que le terme d’enfant-roi s’applique à des enfants qui ont des parents démissionnaires et qui préfèrent ne rien dire et laisser couler plutôt que de « s’opposer » à leur gamin.

      Je parle bien des enfants irrespectueux à qui l’on cède tout.

      Je respecte mon fils et il fait de même avec moi, il respecte aussi l’environnement dans lequel il évolue, il respecte les infrastructures et les gens.

      Il fait un art martial depuis un an pour justement apprendre à parler avant d’agir, mais aussi à respecter l’adversaire et à gérer ses colères.

      Je ne pense pas inculquer la crainte à mes enfants, je ne suis pas rigide et je leur fixe juste des barrières à ne pas dépasser afin que chacun soit respecté.

      Je donne à mes enfants une éducation qui leur permettront d’avancer dans la vie sans avoir la crainte d’échouer.

      Une éducation basé sur l’échange et le partage avec des gens moins chanceux que lui (Dons à la Croix Rouge, Emaüs de ses anciens jouets).

      Il tient la porte aux gens dans les magasins, il dit « bonjour, merci, en revoir », il est curieux et ouvert sur le monde.

      Mais il sait aussi que que tout n’est pas permis et acquis surtout dans sa future vie d’adulte.

      Je le prépare aujourd’hui pour vivre demain dans un monde égocentrique, qui préfère le pouvoir, l’argent et la compétition aux valeurs simples mais essentielles que sont le partage, la générosité et l’échange.

      Je ne veux pas voir mes enfants devenir le genre d’adultes dédaigneux, imbu d’eux même et désabusé que l’on croise tout les jours.

      J'aime

  7. oliviadelandre@gmail.com
    Juil 07, 2014 @ 00:08:46

    Alors moi je ne vais pas aller dans la mouvance générale, je suis une lectrice plutôt fidèle. j’ai lu l’article cet après midi car je suis une jeune maman, pas trop d’infos, alors je lis des blogs aussi. J’ai cru apprendre des choses et là je reviens, je lis les commentaires, et je suis déçue déçue déçue….vous avez raconté n’importe quoi et il y a des gens qui connaissent la Suède et qui vous disent que c’est pas vrai et vous vous continuez à dire que vous avez raison….vraiment je viendrai plus jamais. JAMAIS ! comment vous pouvez raconter des choses qui sont pas vraies ? vous croyez qu’on vous lit pas ou quoi ? j’ai vu qu’on parlait d’un autre blog de maternité où on donne de vraies infos, je vais aller voir là bas. Pfffff. franchement….

    J'aime

    Réponse

    • amandyn94
      Juil 07, 2014 @ 18:01:41

      Bonjour Olivia

      Et bien je suis moi aussi déçue qu’une fidèle lectrice me croit capable d’inventer des choses.

      Vous ne reviendrez peut-être jamais lire ce commentaire mais sachez que suite aux attaques et à l’acharnement que certaines mères bien pensantes ont eu le culot de m’assener, j’ai mis un message d’avertissement en début d’article.

      Comme vous pourrez le constater j’y ai aussi mis quelques liens d’articles et de psychanalystes/spécialistes ayant abordé le sujet de l’éducation suédoise.

      Alors bien à vous de penser que je suis une mythomane qui raconte n’importe quoi sans se documenter mais je ne dois pas être la seule vu le nombre « impressionnant » de textes allant dans mon sens.

      De plus croyez-vous vraiment que les deux personnes suédoises ayant commenté mon article soit totalement impartiales alors que mon sujet m’était en doute l’efficacité de leur système éducatif et national?

      Faut-il voir Dieu et le connaître pour en parler, faut-il manger du poisson contaminé pour en parler, faut-il voyager dans l’espace et visiter des planètes pour en parler?

      De plus la blogosphère est remplie de personnes jalouses et médisantes qui sont prêtent à tout pour détruire le travail des autres en essayant de créer des polémiques.

      Renseignez-vous avant de porter des accusations et j’espère malgré tout que vous ouvrirez les yeux et que vous continuez de lire mes articles.

      J'aime

  8. leana3453@gmail.com
    Juil 06, 2014 @ 23:44:04

    bonsoir, je viens de lire l’article et les commentaires. Perso, je pense que déjà arrêter de sauter comme un kangourou en répondant à chaque commentaire vous apporterait un peu plus de crédibilité et permettrait aux gens de sentir quelqu’un de confiant en soi. Je crois que le blog s’appelle …. »une femme pleine d’humour »…ou est il ? vous donnez une image de harpie qui fait un peu peur sur cet article et vos commentaires. Si vous suivez le blog de Working Mama par exemple vous constaterez qu’elle réagit de façon posée et réfléchie à quelques attaques, en laisse couler d’autre, et argumente ses débats. Cela lui donne de la crédibilité que l’on soit d’accord ou non avec elle.
    Ensuite il est vrai que s’insurger pour la liberté d’expression en disant haut et fort qu’on donne juste son avis, et la ligne d’après dire que ‘ses(mystérieuses) nombreuses sources’ vous donnent raison, c’est faire preuve d’un manque cruel de cohérence…et encore une fois de crédibilité….désolée….
    voici pour la forme, sur le fond je crois qu’on vous a déjà tout dit. Et comme vous avez invité si gentiment, je m’en vais voir où l’herbe est plus verte, je ne m’attarde pas trop ici. Les autres non plus d’ailleurs je pense car je n’ai vu qu’un commentaire par personne, les gens ont vite passé leur chemin…..mais vous vous restez à répondre à CHAQUE petit mot…..

    J'aime

    Réponse

    • amandyn94
      Juil 06, 2014 @ 23:48:31

      Et oui répondre à chaque petit mot est une marque de respect envers la personne qui a pris le temps de m’écrire quelque chose.

      Je suis polie moi chère Leana et je répond aux personnes qui s’adressent à moi!

      Et pour mon humour si vous aviez prit la peine de lire mes autres billets vous auriez vu que je n’en manque pas!

      Bonne route

      J'aime

  9. Liixåm
    Juil 06, 2014 @ 23:28:52

    Tu dis dire  »non » a tes enfants, comme tous les parents en fait… en Suede les parents disent non a leurs enfants, ils leur interdisent des choses aussi, l’enfant roi suedois est un mythe, vehicule et entretenu principalement par des gens qui ne veulent pas interdire les chatiments corporels. (ben oui, on dit que  »en Suede ca marche pas, regardez la pauvre societe, et puis voila…)

    Seulement tout ca c’est faux. C’est egalement faux de croire qu’on peut pas mettre un enfant dans sa chambre, pour avoir travaille comme nanny chez differente familles, un parent peut tout a fait mettre un enfant dans sa chambre, la le pere qui a ete condamne, il avait ferme la porte a cle, et donc tombait sous le coup de la loi. Mais ca bien sur a l’etranger on en fait pas reference, pour continuer d’entretenir ce mythe de l’enfant roi….

    Viens faire un tour un Suede un jour, tu y verras une societe plus saine, plus belle, plus simple en fait, et des gens plus heureux, plus vrais.

    Tiens, va voir la bande-annonce (ca dure 2 minutes), tu trouves le film complet gratuit sur le site de l’OVEO, en premiere page.

    😉

    J'aime

    Réponse

    • amandyn94
      Juil 06, 2014 @ 23:45:47

      Comme je l’ai dit je ne fais pas de procès à la Suède et je ne suis pas journaliste.

      Je donne mon avis personnel sur un blog personnel.

      Et oui j’aimerai bien avoir accès à des infos plus concrètes et non modifiées comme vous le dite.

      J’ai recherché des articles avant décrire mon billet et comme vous le dite ils sont erronés. Et bien merci de me faire part de votre avis et de votre expérience.

      Sur ce la vilaine maman que je suis qui tape sur ses gosses est fatiguée donc elle va se coucher.

      Bonne nuit.

      J'aime

  10. seinplementmoi@gmail.com
    Juil 06, 2014 @ 23:25:38

    Alors on flingue les pratiques un pays et ensuite on dit qu’on donne juste son avis ? on dis qu’on a des sources mais on ne les cite pas….mais quel ramassis de mauvaise écriture (ah oui les blogs roi lol, c’est vrai qu’il faudrait imposer des limites parce que là ça devient vraiment n’importe quoi) Pauvre Lucette qui n’y connait rien, qui se fait remonter les bretelles par des Suédois mais qui continue sur ses positions….passez votre chemin en effet, ce blog est un ramassis de bêtises….

    J'aime

    Réponse

    • amandyn94
      Juil 06, 2014 @ 23:39:39

      Ce blog est un ramassis de bêtises car j’ai écris un article qui fait part de mon avis?

      Avez-vous prit le temps de lire le reste de mes billets ou vous êtes vous arrêté seulement sur celui-ci?

      Et pour qui vous vous prenez à parler de mauvaises écriture.

      La critique est facile derrière son petit écran d’ordinateur et avec sa petite vie ennuyeuse au point d’en arriver à cracher sur ce que j’écris au lieu d’échanger comme des adultes intelligents.

      Je n’y connaît rien? Mais au moins j’essaie de me renseigner justement d’apprendre et pourquoi pas d’adoucir mon discours?

      Y’a que les cons qui changent pas d’avis mais vous devez certainement pas jouer dans la même cour que moi!

      Ce faire « remonter les bretelles ». Vous avez cru que j’avais quel âge pour croire que je puisse me faire remettre à ma place.

      Pour votre info je valide les commentaires donc si j’étais vraiment la femme stupide, inculte et avec une écriture de bas étage que vous pensez que je sois je n’aurais validé que les commentaires positifs.

      Sur ce passez votre chemin et continuez à vous croire supérieur aux autres!

      J'aime

  11. analysevectorielles@yahoo.com
    Juil 06, 2014 @ 23:20:21

    Mais enfin, la nébulosité des sources …..faudrait les citer alors parce que là à force de répéter vous perdez toute crédibilité…..(si à la base vous en aviez un peu ce dont je doute)

    J'aime

    Réponse

    • amandyn94
      Juil 06, 2014 @ 23:28:08

      Cher « inconnu », j’ai déjà cité dans une réponse à cette très sympathique Sarah une de mes sources.
      je perd quelle crédibilité? Et vous êtes qui pour vous permettre de me juger et de mettre en doute les recherches que j’ai faites?

      C’est tellement facile de crache du venin en se cachent derrière un écran.

      Au lieu de critiquer argumentez votre discours avec des exemples personnels et de le courtoisie!

      J'aime

  12. elpepette
    Juil 06, 2014 @ 22:29:53

    Le choix des illustrations est d un goût assez douteux….aussi douteux que l aspect « journalistique » de l article. …on se croirait dans France dimanche. ….

    J'aime

    Réponse

    • amandyn94
      Juil 06, 2014 @ 22:38:51

      C’est quoi le goût douteux des images? Et l’aspect journalistique douteux?
      Houhou réveillez-vous les gens c’est un blog, je suis pas journaliste je suis une maman qui en a marre de voir des gamins impolis et irrespectueux.

      C’est mon blog, c’est ma vision des choses, c’est mon univers et les choix je ne les impose à personne à part à mes enfants.

      Je ne me prétend pas experte, je ne suis pas journaliste. Je ne prétend pas détenir la solution de l’éducation parfaite.
      Je donne juste mon avis et mon opinion sur un sujet qui me tracasse.

      Si mes écrits ne vous plaisent pas et bien passez votre chemin.

      J'aime

  13. laury
    Juil 06, 2014 @ 22:15:26

    Oh la la mais quels amalgames avec les suédois. ..un tissu de mensonges et d informations fausses. Je ne peux pas tolérer ce genre de choses imbéciles proférées sur mon pays. Renseignez vous avant de raconter des bêtises pareilles…les enfants suédois sont beaucoup plus respectueux et moins violents que les petits français, la vie est beaucoup moins stressante pour eux. Ils n ont pas besoin de répercuter sur leurs enfants ou les autres les violences subies enfants. …les soi disant règles arbitraires….les enfants respectés deviennent des parents respectueux. ….vous cherchez à blâmer un pays sans le connaître alors que votre pays frappe encore les enfants. …quelle leçons avez vous à donner…j aime cette expression française. ..l hôpital se moque de la charité. ….je dirais même le mouroir se moque de la charité. ..vous parlez du taux de suicide sans rien connaître mais moi je vous dis que dans votre pays deux enfants meurent par jour à cause des coups de leur parents. …parlons stats….quelle indécence de donner des leçons. …fausses

    J'aime

    Réponse

    • amandyn94
      Juil 06, 2014 @ 22:41:25

      En parlant d’amalgame… Je ne blâme personne et encore moins un pays mais bien une éducation trop permissive.

      Si vous aviez lu et compris le fond de mon billet vous auriez compris que je ne mets aucunement l’éducation française en avant.

      J'aime

  14. EH
    Juil 06, 2014 @ 20:47:43

    Le père en Suède avait enfermé à clé son enfant dans la chambre, trouvez vous ça normal?
    N’etes vous pas plus choqué par le nombre d’enfants qui dècedent en France ( 2 par jour) sous les coups des parents ou le nombre d’enfants maltraités à cause de la mentalité français « je fais ce que je veux avec MON enfant » et « personne doit me dire si je doit frapper mon enfant ou non?
    Non, vive la Suède ou la société est plus douce, meme parmi les adultes on trouve moins des gens arrogants, malpolis et faux-cul qu’en France. C’est en tout cas mon experience après une vingtaine d’années en Suède et 12 en France. Je pense que les enfants qui grandissent dans la bienveillance deviennent des bons adultes. Les français qui pour la plupart grandissent avec claques/fessées/cris/menaces/punitions qui semble etre la base de l’education ici ne deviennent a mon avis pas des adultes 100% heureux…

    J'aime

    Réponse

    • amandyn94
      Juil 06, 2014 @ 22:59:32

      L’information sur le père ayant enfermé son enfant (à clef dans sa chambre) n’a pas été relaté de la sorte.

      Si vous aviez regarder d’un peu plus près mon blog vous auriez remarquez que j’ai écris un billet sur les violences faites à une petite fille, Tatiana.

      Je ne fais pas le procès de la Suède et je n’ai jamais indiqué dans mon article que le modèle français était l’exemple à suivre!

      De plus si nous avions la recette du bonheur elle serait depuis déjà longtemps appliquée et utilisée dans le monde entier.

      J'aime

  15. EH
    Juil 06, 2014 @ 20:32:06

    Vous dites que les enfants suédois « décident de ce qu’ils mangent, l’heure à laquelle ils mangent, pareil pour le coucher, le choix des vacances ou même l’organisation familiale ».
    Du grand n’importe quoi..!
    Arretez d’écrire des mensonges pareils, il y a peut etre des gens qui vont y croire!
    Je suis suédoise et je vous rassure que ça ne se passe pas du tout comme ça en Suède!
    Honte à vous de dire de chose pareils sur un pays ou il fait bien vivre, enfant comme parent! Dans le respect et bienveillance, loin de la France ou la plupart des gens trouve normal qu’on donne des claques à un enfant…

    J'aime

    Réponse

    • amandyn94
      Juil 06, 2014 @ 22:54:54

      Je ne fais aucunement le procès de la Suède et je ne mets pas DU TOUT en avant l’éducation française.

      Les mensonges comme vous dites ne sortent pas de mon imagination mais d’articles différents que j’ai pu lire afin de me renseigner sur l’éducation à la suédoise.

      Et ce ne sont pas que des articles français.

      Et encore une fois je le répète (voir les autres commentaires) je n’ai à aucun moment parler de violence et de châtiments corporels!

      J'aime

  16. Liixåm
    Juil 06, 2014 @ 20:01:01

    Je vis en Suede, et je peux t’assurer que les articles francophones au sujet des enfants suedois, des parents, de l’education etc, sont du grand n’importe quoi.

    les adultes ne sont ni blases, ni decus de la vie ou je ne sais quoi, ca aussi c’est une interpretation francophone faussee.

    Je pense que pour parler d’un pays, pour vraiment donner un avis sur le fonctionnement d’un pays, il faut le connaitre. Pas avec des articles et pages internet, vraiment connaitre la culture, la langue, la population, le fonctionnement etc.
    Si on se fie a internet pour demeler le vrai du faux, au quotidien, on n’est pas sortis de l’auberge… 😉

    J'aime

    Réponse

    • amandyn94
      Juil 06, 2014 @ 22:49:24

      Et bien premièrement merci Liixåm pour ton commentaire constructif et non assassin.

      Je suis bien désolée d’avoir « critiquer » ton pays et je comprend totalement sur cela est pu te toucher en plein cœur.

      Les sources que j’ai utilisées pour me documenter ne sont pas essentiellement françaises.

      Et je peux t’assurer qu’à aucun moment je ne mets en avant l’éducation française, ni la violence d’ailleurs.

      Le fait de dire « non » à mes enfants n’est pas une preuve de violence et ce n’est pas parce que je leur pose des limites que je suis une maman tortionnaire.

      Nous sommes tous différents que ce soit par la culture, l’enfance, les expériences de la vie, nous avons tous une vision éducative différente.

      Merci encore pour votre témoignage qui m’encourage à continuer mes recherches sur votre pays.

      J'aime

  17. maman de la Bouille
    Juil 06, 2014 @ 19:04:09

    Je t’ai déjà dit ce que je pensais de ton billet, mais je vais me répéter, je partage ton point de vue! Tout passer à son enfant sous prétexte de ne pas entraver l’expression de ses sentiments, ou de sa personnalité me parait le meilleur moyen d’en faire un tyran plus tard.
    Je suis contre toute forme de châtiment corporel, mais il me parait par contre CRUCIAL de leur apprendre la frustration, et dire NON ne fait pas de nous de mauvais parents, au contraire.
    Ma Bouille a à peine 7 mois, et je commence déjà à lui apprendre qu’il y a des choses qu’elle n’a pas le droit de faire.
    On ne vit pas dans le monde de bisounours, et il est de notre devoir de leur apprendre dès le plus jeune age qu’on a pas toujours ce qu’on veut, qu’il y a des règles et des limites.

    J'aime

    Réponse

    • amandyn94
      Juil 06, 2014 @ 23:11:10

      Merci encore maman de la bouille pour ton commentaire.

      Comme je l’ai dit dans les autres commentaires à aucun moment je n’ai évoqué les châtiments corporels.

      Et le fait de dire non à son enfant n’entrave en rien son épanouissement.

      Je crois qu’il y a beaucoup de mères qui pensent connaître la vérité sur tout.

      Qui se disent « spécialistes » en éducation bienveillante et en motricité libre mais qui te traite de mauvaise mère avec une violence inouïe.

      Je respecte mes enfants, je respecte leur évolution, leur sentiments et leur avis mais je refuse de me laisser bouffer par la facilité de la non-confrontation avec les gosses.

      Merci encore à toi et des bises à ta bouille.

      J'aime

  18. Liixåm
    Juil 06, 2014 @ 17:34:02

    Visiblement tu te referes au livre de David Eberhard,  »Hur barnen tog makten », quand tu parles de l’education suedoise. Tu as lu ce livre?
    Tu as deja ete en Suede? Tu connais des suedois? Ou tu te referes juste a certains articles, stats sur le net?

    D’ou tires-tu toutes tes infos sur la Suede, l’education comme l’etat de la societe actuelle?

    J'aime

    Réponse

    • amandyn94
      Juil 06, 2014 @ 17:42:21

      Liixam, je n’ai pas été en Suède et je n’ai pas lu ce livre de David Eberhard.

      J’ai lu beaucoup d’articles qui relatent de ce sujet et les sondages auprès des suédois, les études de spécialistes suédois tendent à démontrer que cette éducation devient trop permissive et que les enfants devenant adultes éprouvent de grosses difficultés à apprécier la vie.

      Ca n’est évidemment pas une généralité et TOUS les enfants ne sont pas concernés…bien heureusement.

      Le fait de ne pas avoir d’obligations, de limites, de cadres n’aident (et c’est mon PROPRE avis) pas les enfants à long terme.

      J'aime

  19. malovavanou
    Juil 06, 2014 @ 17:10:11

    Il y’ a beaucoup de vrai dans ton article.Si tu cèdes autant à l’enfant il y’aura forcément des répercussions.
    Élevé son enfant à porter que des marques …. quand il travaillera au mc do pour payer ses études on verra si il peut s’acheter ses fringues ….

    Ne pas donner de limites à son enfant…. on verra adulte comment il se comportera dans la société.
    Exemple: laisser son enfant ouvrir les placards chez les gens, demain ado il ouvrira et se servira. Beh quoi ? on m’a jamais rien dit.

    Bref y’ a des bases d’éducation que l’on ne doit pas passer à côté. Après dans ton article, tu es parfois extrême lol tu aurais du ajouter « parfois » ou « generalement » pour le cas des enfants suédois.

    Les comms précédents s’arrêtent comme toujours quand on écrit ce genre de sujet sur ce qu’ils retiennent. Mais les gens font semblant de ne pas comprendre le fond de l’article.

    Chers lecteurs, si elle avait écrit un article de 30 pages , votre avis aurait-il changé ? Non car vous n’aurez même pas pris la peine de lire l’article complet.

    Un article pour qu’il soit accrocheur, il doit être bref et résumer son ressenti. Pour approfondir il y’ a les comms justement . Mais vous ne dialoguez pas, vous médisez. Pourquoi ne pas poser des questions au lieu de suite lyncher ?????

    N’oubliez pas vos enfants calquent vos attitudes ! Dois-je donc penser que votre lynchage est signe d’une violence verbale que vos enfants reproduiront ?

    J'aime

    Réponse

    • amandyn94
      Juil 06, 2014 @ 17:32:44

      Merci Malovavanou pour ton commentaire qui me fait me sentir moins seule LOL

      Il est vrai que j’aurai du « nuancer » mon article en y mettant des « parfois » et des « généralement » mais je me réserve le droit d’écrire comme je le souhaite 🙂 et pas pour faire plaisir à des pseudo-mères-parfaites bien pensantes.

      Et il est bien malheureux que quelques unes (certainement atteinte du syndrome du neurone unique) n’ait pas compris qu’évidement TOUS les enfants suédois ne sont pas comme décrit dans mon article!

      Si sur mon propre blog je dois faire attention aux mots et termes que j’utilisent pour ne pas choquer les gens, et bien c’est mal me connaître 😉

      Je pensais avec ce billet pouvoir créer un échange avec des mamans d’autres horizons et d’avis différents mais à part deux ou trois mères (Mandine, Fred, Sophie B et Morgane) les autres ont été insultantes!

      Mais bon c’est le jeu ma pauvre Lucette.
      Dire haut ce que certains pensent tout bas est de nos jours mal vu.

      En tous cas merci pour ton commentaire et à très vite!

      Aimé par 1 personne

  20. Ninaluno
    Juil 06, 2014 @ 16:47:03

    J espére qu un jour cette personne aura la chance de passer du temps en Suéde plutôt que de colporter des clichés aussi loufoques…..mais quel transmission de méconnaissances…..j espére mais je doute que le reste des infos sur ce blog sont plus fiables….. Article très très très peu documenté….une cata.

    J'aime

    Réponse

    • amandyn94
      Juil 06, 2014 @ 16:59:35

      Cette personne c’est de moi dont vous parlez? Des clichés je ne pense pas mais chacun est libre de penser ce qu’il veut!

      Des infos non fiables? Un article peu documenté? Vous souhaitez connaître mes sources?

      Il est donc impossible aujourd’hui de donner son point de vue sans se faire lyncher?

      Mais je découvre avec ce billet que qu’il n’y a pas que moi qui suis mal renseignée sur l’éducation suédoise (et ses dérives actuelles!)

      Si mon blog ne vous convient pas et si vous pensez avoir la connaissance et la science infuse, bien à vous de partir et de ne plus me lire!

      A bon entendeur!

      J'aime

  21. fredunesourisbleue
    Juil 06, 2014 @ 15:19:49

    Coucou ma belle, beaucoup d’agressivité ici …

    J’ai lu ton article et quasiment tous les commentaires. Celui de Mandine me touche énormément car c’est ma façon de voir les choses également. Je ne suis pas laxiste du tout et il m’arrive même de crier quand je suis fatiguée, mais comme dit Mandine, si ce n’est pas maintenant qu’ils profitent de leur innocence alors quand.

    Je suis d’accord avec toi sur le fond : certains prennent l’éducation positive comme du laxisme, les enfants ont besoin d’un certain cadre mais aussi de leur liberté de penser. J’ai été élevée avec des fessées (bien peu mais quand même) et je serai incapable de faire vivre cela à mes enfants : la crainte de l’autorité parentale. Je veux que l’on puisse échanger, qu’ils aient leur mot à dire, qu’ils aient confiance en nous pour éviter les mensonges (inévitables mais du moins les gros mensonges).

    Je ne pense pas que tu sois une maman aussi dure que cela et finalement j’ai l’impression que tout est monté en épingle avec les commentaires : chacun éduque ses enfants comme il le souhaite, tu es sur ton blog tu as bien le droit de donner ta façon de penser, c’est aussi ça la liberté d’expression. Mais au final je ne suis pas persuadée que tu sois une maman militaire, totalement opposée à ce qui est dit dans certains commentaires.

    En revanche le commentaire « je préfère que mes enfants soient au chômage, plutôt que de se lever à 6h du matin » … là je trouve que ça va un peu loin, il y a des valeurs à inculquer aux enfants et je pense que celle de travailler pour gagner sa vie est bien un des essentiels pour faire avancer notre société !

    Bref je comprends ta façon de voir les choses envers les gens qui sont laxistes, mais je ne suis pas sûre que ce soit à mettre en rapport avec l’éducation bienveillante.

    Bises ma belle 😉

    J'aime

    Réponse

    • amandyn94
      Juil 06, 2014 @ 23:24:14

      Bonsoir à toi Fred.

      Comme tu dis beaucoup d’agressivité dans les commentaires laissés.

      N’est ce pas étonnant venant de mères qui prônent la non-violence et l’écoute?

      Je suis une bonne mère (enfin du moins je l’espère) et les enfants sont heureux.

      Comme tu dis ils sont des enfants et ils faut qu’ils profitent de leur enfance mais pas en se mettant en danger, pas en étant irrespectueux et surtout pas en étant de des enfants capricieux.

      Quand je vois des mômes se taper dessus pour « jouer » (du genre un mis à terre et trois autres qui lui mettent des coups de pied) ça me révolte et je ne peux pas m’empêcher d’ouvrir ma gueule et de leur dire que c’est honteux.

      Il m’est arrivé que des parents soient là et que je me fasse insulter

      Alors les enfants n’y sont pour rien, ils reproduisent le schéma et les exemples qu’ils ont sous les yeux.

      Ce sont les parents qui doivent se prendre en main et arrêter de croire que leurs enfants sont les plus beaux, les plus gentils…

      Quand Chouchou fait une betise à l’école, sa maîtresse m’en informe et je le puni (de jeux vidéos par exemple) après lui avoir expliquer pourquoi son attitude n’est pas acceptable.

      Je suis maman câline, douce, à l’écoute et je dis plusieurs fois par jour à mes deux fils que je les aime

      Si tout ça fait de moi une mère martyrisante et violente et bien je pense qu’il y a nombre d’enfants dans le monde qui souhaiterai être martyrisé de la sorte.

      Merci Fred pour ton message et merci de donner ton avis tout en respectant le mien 🙂

      J'aime

  22. sophie baudry
    Juil 06, 2014 @ 15:08:51

    Bonjour Amandyn94,
    Tu sembles être une maman qui s’investit beaucoup pour ses enfants et veut le meilleur pour eux comme beaucoup de mamans d’ailleurs. C’est parfois très difficile d’être parent mais moi je suis persuadée qu’une autre voie est possible et qui prône autre chose que les méthodes coercitives traditionnelles et je ne suis pas dans le monde des bisounours. L’éducation violente traditionnelle engendre la violence de notre société, le petit de l’homme ne fait que reproduire ce qu’on lui montre et lorsqu’il se soumet c’est une partie de lui qu’il sacrifie. Bien sûr, on peut vivre comme ça…mais comment ? Il y a des approches qui sont beaucoup plus intéressantes à apprendre à nos enfants que la logique du dominant/dominé à travers l’intimidation, les punitions, le chantage….et qui visent à apprendre à gérer ses besoins et respecter ceux des autres, à gérer les conflits de façon constructive, à apprendre à connaître et maîtriser ses émotions. Les épouvantails de la violence, de la délinquance, comme celui de l’enfant-roi ne cherchent qu’à faire peur et ne sont pas crédibles…bon chemin !

    J'aime

    Réponse

  23. Tessie
    Juil 06, 2014 @ 14:54:48

    Ton billet m’a touché, et ton dernier com aussi (ou tu parles de laisser sauter sur les lits, etc…) . Je suis tout à fait le genre de maman que tu décries dans ton billet, et mes enfants sont alors selon ta description des enfants Roi.

    Nous sautons allègrement tous ensemble dans les flaques d’eau que nous croisons. Ils sautent sur les lits, le canapé, on se jette des coussins les uns sur les autres. Ils ont le droit de manger en dehors des repas (fruits ou légumes). Et tellement d’autres choses qui ne me viennent pas en tête parce qu’elles sont tellement naturelles au quotidien.

    Ils ont leur mot à dire pour beaucoup de choses.

    Pour autant se sont des enfants très polis, respectueux et qui connaissent et respectent les règles de la vie en société. Qui respectent les autres. Un de mes voisins m’a d’ailleurs complimenter sur le comportement de ma fille de 10 ans (bientôt) qui ne manque pas de le saluer, de lui tenir la porte quand il veut entrer ou sortir en même temps qu’elle de l’immeuble, etc…

    On peut très bien fixer des limites à ses enfants sans pour autant perdre en bienveillance.

    Je ne dis pas systématiquement « non » à ma fille de 27 mois lorsque son comportement me déplaît, mais je lui explique pourquoi cela me déplaît et comment faire autrement.

    Quand elle me donnait des « claques » il y a quelques mois, je lui ai de suite dis que ça me faisait mal, que les mains servent à beaucoup de choses, comme jouer, porter, manipuler, caresser, mais surtout pas taper.

    Idem pour les coups de pieds, elle peut aller sur son vélo et avancer avec ses pieds, elle peut éclabousser avec l’eau du bain avec ses pieds, elle peut sauter, courir, marcher, danser avec ses pieds mais pas frapper.

    Depuis elle n’a de cesse de me caresser avec sa petite main ^^

    Encore une fois d’expérience, je vais te parler de mon beau-frère de 15 ans, insolent, mal poli, totalement irrespectueux, qui a été élevé de façon anti enfant roi. Il est pourtant devenu ce que ses parents ont toujours refusé qu’il soit, en lui imposant toujours leur façon de faire sans écouter ses envies et ses besoins à lui.

    Leur liberté s’arrête là où la mienne commence. Je ne nierai pas mes propres besoins par exemple mais j’essayerai tant que faire se peut d’allier les leurs aux miens.

    Le cadre et les limites sont nécessaires bien entendu, mais je tiens compte du fait que ce sont des enfants et que si aujourd’hui ils ne peuvent pas profiter de cette enfance (à sauter sur les lits ^^), quand le feront-ils ?

    Bref, je ne sais pas si mon com reflète le ton doux et absolument non agressif que je souhaitais employé, mais je tenais à te le dire, ici et pas en mp. Ton billet m’a touché, douloureusement.
    Bien que j’entende ce que tu écris, que je le comprenne, je ne peux pas me résoudre à ne pas me sentir un peu attaquée sur ma façon d’être maman.

    Je finirai en disant que je ne pense pas qu’il y ai une façon universelle d’élever ses enfants mais autant de façon qu’il y a d’enfants et de parents.

    Tu sais que je t’apprécie énormément et que c’est toujours agréable d’échanger avec toi. J’espère que mon point de vue ne changera rien à tout cela 😉

    J'aime

    Réponse

    • amandyn94
      Juil 06, 2014 @ 15:54:12

      Nous sommes tous des êtres différents et nous avons chacun notre vision de la vie et de l’éducation.

      Je t’apprécie toujours autant 😉 et ta façon d’élever tes enfants est la bonne pour toi et ta famille, elle vous correspond.

      Ma vision à moi est différente et comme je l’ai dit mon billet n’engage que moi.

      Je laisse mes enfants sauter dans les flaques d’eau, MiniChou s’éclate à vider l’eau de son bain avec ses pieds, ils ont le droit de s’exprimer (heureusement) et de choisir le programme télé le weekend.
      Chouchou (parce que MiniChou est petit) donne son avis et son opinion et nous le sollicitons.

      Je parle énormément avec mes fils (même mon bb de 5 mois), je ne les tape pas, je leur explique.
      Ce qui est des punitions il n’y a que que le grand pour lequel je les mets en pratique (je vais pas punir un bébé), par contre Chouchou comprend très bien et il tire sur la corde régulièrement.

      Il a un sacré caractère (ce qui n’est pas pour me déplaire, bien au contraire) et je compose avec mais si je le laissait faire ce qu’il veut quand il veut et bien il deviendrait un sale gosse (et je ne veux pas qu’il le devienne).

      Je ne suis pas la mère Thénardier et mes enfants ne sont pas Causette à en croire certains commentaires.

      Nous faisons ce que nous faisons chez nous mais je pense qu’à l’extérieur il est normal de respecter un certain « modèle » pour pouvoir vivre en communauté!

      Pour ce qui est de sauter sur les lits et le canapé, je suis totalement contre, on s’est saigné pendant plusieurs mois pour économiser et acheter un bon canapé, ce n’est pas pour que Chouchou saute dessus et le casse. Pareil pour les lits.

      On va faire du trempoline ensemble et il s’éclate à fond!
      On se fait des batailles d’oreillers aussi, je ne suis pas rigide et comme tu as vu mes enfants tu as bien du remarquer qu’ils n’avaient pas l’air maltraités 😉

      En ce moment j’explique à MiniChou qu’il ne faut pas tirer les cheveux et ne pas griffer et pincer (pour moi et aussi pour son grand-frère à qui il fait mal) et je prend sa main à plat et je lui dit en caressant ma joue avec, le mot « câlin ».

      Je peux comprendre que mon billet ai pu te choquer et fait mal dans ton coeur de maman mais moi ça me choque que l’on me traite de mauvaise mère qui frappe ses gosses.

      Je t’apprécie beaucoup Mandine et je pense que tu le sais et ce sont les différences qui font la beauté de ce monde. Je suis juste contre les extrêmes et j’aime pouvoir échanger nos opinions dans le respect, chose que certaine ne doivent pas connaître suite aux super gentils commentaires laissés!

      J'aime

  24. morgane
    Juil 06, 2014 @ 14:24:08

    Ah si, il y a un détail qui me gêne vraiment dans ton article (ou les commentaires, je ne sais plus…). Tu parles de l’enfant qui se roule par terre de colère, dans le magasin. Doit-on comprendre que tu nies aux enfants le droit d’exprimer leur colère? Ou alors seulement en public? Et tu leur expliques comment? Ça m’intrigue vraiment…tu ne peux pas interdire à tes enfants d’exprimer leur colère ainsi (surtout qu’il n’est pas question de frapper, de faire mal ni rien) et prôner le respect de l’enfant. Parce que, ce qui te gêne dans ces cas-là, c’est juste qu’ils te foutent la honte…et bien, je l’avoue haut et fort, quand mon fils pique des crises en public, oui j’ai un peu honte, voir très, ou pas du tout, ça dépend de mon humeur du moment. Mais non, jamais je ne le dispute. Je le prends dans mes bras. Je m’éloigne avec lui. On gère sa colère ensemble. Quand il sera plus grand, il apprendra à gérer ses émotions. A 3 ans et demi, il n’en est pas encore capable.

    J'aime

    Réponse

    • amandyn94
      Juil 06, 2014 @ 16:32:06

      Je parle d’enfant qui se roule par terre et qui fait une crise car il n’a pas ce qu’il réclame et que comme d’habitude sa mère ne dira rien, ne lui expliquera pas le pourquoi du comment.

      Tout n’est pas acquis dans la vie et il faut souvent en baver pour avancer.

      Mes enfants ont le droit de s’exprimer, ce sont des enfants mais je n’accepte pas qu’ils fassent des caprices (je parle pour le grand évidement) à vouloir toujours tout ce qu’il voit et me dire que je suis méchante parce que je refuse de lui acheter un jouet.

      Il faut qu’il apprenne la valeur de l’argent, la valeur du travail, la valeur de la générosité, le valeur de la vie!

      Pour tout te dire Morgane, Chouchou ne m’a jamais fait de « grosse » crise dans un magasin ou autre.

      Je lui ai toujours expliqué que l’on venait faire des courses pour manger (ou s’habiller etc…) et pas pour lui acheter un jeu ou un jouet.

      Si je sens que la crise arrive je lui explique « de suite » que ce qu’il fait n’est pas sympa, que je lui achète ses yaourts préférés, ses biscuits fétiches etc… et qu’il ne faut pas abuser en demandant constamment que je lui achète quelque chose qui n’est pas essentiel.

      Moi je n’ai pas honte si il s’énerve dans un magasin, je me fiche pas mal du regard des gens et oui je le dispute en lui expliquant que sa réaction n’est pas justifiée et que je lui donne tout ce que je peut.

      Je lui ai appris à gérer ses émotions et ses frustrations en respirant très fort (suite à des cours reçus de sophrologie).

      Je ne suis pas une maman rigide-militaire-stricte et maltraitante.

      Je ne veux pas qu’il soit le gamin sur le toit du local électrique qui à l’accord visuel, « bienveillant », de ses parents, pour continuer à faire ses bêtises.

      Je ne veux pas qu’il soit le môme qui défonce la clôture de l’immeuble (où il ne vit pas d’ailleurs) pour jouer à cache-cache.

      Je suis attentive à ses désirs mais je ne les accepte pas tous! Je suis trèèèèès ouverte à la discussion mais quand ça fait 20 fois que je répète la même chose et bien à un moment je durci le ton.

      Alors si tout cela fait de moi une mauvaise-mère et bien je l’accepte.

      J'aime

  25. mariette
    Juil 06, 2014 @ 14:20:17

    Je parcours ce blog rapidement un ramassis d idées reçues et de comportements petit moutonneux 🙂 donc cet article me m’étonne en rien. Une méconnaissance des autres cultures assez tragique. Ne parlons même pas des neurosciences. Heureusement d autres blogs voient autre chose en leur enfant qu un futur employé d usine se levant à 6h du mat….je vais de ce pas lire des choses plus intéressantes. …bonne continuation au pays de Huxley 😉

    J'aime

    Réponse

    • amandyn94
      Juil 06, 2014 @ 16:11:47

      Un ramassis d’idées reçues sur mon blog? Et bien j’aimerai bien savoir lesquelles!

      Des comportement de petits moutonneux pourquoi parce que je ne laisse pas mon fils faire des grosses bêtises ou être insultant envers les autres?

      De plus qui êtes vous pour me juger sans savoir qui je suis, d’où je viens et les cultures que je côtoie quotidiennement?

      De plus quelle idée sectaire et limitée de penser qu’il n’y a que les gens qui partent à l’usine qui se lèvent à 6h00!
      Quand ai-je évoqué le mot « usine » dans mon billet?

      Vous qui semblez être la perfection incarnée, vous crachez sur les gens qui travaillent dur et qui n’ont peut-être pas eu la chance de faire des études et qui doivent se lever tôt le matin pour ramener de quoi mettre dans la casserole!

      C’est quoi vos délires de mères moralisatrices qui ne vivent qu’à travers leurs enfants.

      Je suis bien désolée mais avant d’être une mère j’étai une femme, une épouse et ce n’est pas parce que j’ai des enfants que je dois m’oublier et que je dois céder à tous leurs caprices!

      Sur ce bonne continuation au pays de l’inepsie.

      J'aime

  26. morgane
    Juil 06, 2014 @ 14:19:35

    OK pour le laxisme…je suis sur ce point d’accord avec vous, comme nous le sommes tous je pense. La peur de la confrontation, le « vouloir faire plaisir à tout prix »…donne des résultats navrants. Je suis instit aussi, donc également bien placée pour savoir que cela fait des dégâts, presque autant que le contraire (enfants élevés dans la crainte, la violence etc). J’espère juste que vous ne faites pas d’amalgame entre éducation bienveillante/non violente et laxisme. Vous nous avez sorti deux jolies définitions pondues par Google (merci Internet), mais qu’en pensez-vous réellement?
    Et évidemment, il faut poser des limites aux enfants (euh…dès 5 mois, j’en doute. Que comprend votre enfant de 5 mois de ce « non »? Mince, je découvre mon corps et ça ennuie maman, alors c’est mal? Honnêtement, c’est tout ce qu’il est en mesure de retenir à cet age-là. Il n’a pas conscience de l’impact de ses actions.).
    Quant aux suédois, ils ne sont parfaits, mais ils sont bien meilleurs que nous, qui tapons encore nos enfants et trouvons ça « normal ». Je fais tout mon possible (et c’est DIFFICILE!) pour élever mes fils dans la bienveillance, et je croise les doigts pour qu’ils deviennent des personnes respectueuses, curieuse et pleines d’ambition (pour eux ou pour le monde, je m’en fiche).

    J'aime

    Réponse

    • amandyn94
      Juil 06, 2014 @ 15:22:58

      Morgane,

      Si vous aviez bien lu mes différentes réponses vous auriez remarqué que je sais très bien faire la différence entre l’éducation bienveillante/non violente et le laxisme.

      Je suis bienveillante avec mes enfants mais pas au point de tout leur céder et je pense que trop de bienveillance (mal gérée) mène au laxisme.

      Mes définitions pondues par Wikipédia, et non Google, parlent d’elles-même. Je pense avoir assez donné mon point de vues à travers les échanges précédents.

      Et oui je commence maintenant à fixer des limites à mon bébé et à 5 mois il comprends à mon ton que je ne veux pas qu’il mange son pied.
      Je ne vais pas attendre qu’il ait 2 ans pour commencer à lui mettre des limites.

      Et il fait ce qu’il veut le reste de la journée avec ses pieds, ses mains, ses jouets mais pendant les 10 mn que dure son repas de midi et son goûter non (20 minutes sur 24h).

      Ce n’est pas facile d’élever des enfants et c’est même la chose la plus compliquée qu’il soit. Je fais de mon mieux avec mes idéaux et mes principes.

      J’ai donné mon point de vue sur MON blog et je n’oblige personne à me suivre dans cette voie.

      Je trouve juste hallucinant des gamins de 3 ans qui disent « merde » ou « ta gueule » à leurs parents sans que ceux-ci ne bronchent (exemple donné parmi tant d’autres).

      Et je n’ai jamais prôné la violence ou les coups!!!
      Il suffit de lire mon article dédié à l’association Tatiana pour comprendre que je ne suis pas une mère violente mais qui donnent des outils à ses enfants pour qu’ils se débrouillent au mieux dans leur vie futures.

      J'aime

    • Ab
      Juil 06, 2014 @ 19:15:45

      Par contre les gamins de 3 ans qui disent merde, salope ou autre, j’en ai connu ! C’est pas forcément que les parents sont laxistes comme on pourraient penser, j’ai connu une petite fille comme ça et bien ses parents été très durs mais ils parlaient comme ça devant elle ! Et oui, l’exemple… Donc attention a ne pas faire de raccourcis

      J'aime

    • amandyn94
      Juil 06, 2014 @ 23:03:37

      Je suis totalement d’accord avec vous sur le fait que les enfants reproduisent ce qu’ils voient et entendent.

      Et je ne dis pas non plus qu’il faut être dur avec ses enfants (je n’ai jamais écrit cela!)

      Je dis juste qu’il faut donner des limites aux enfants pour leur apprendre à affronter leur futur.

      Car la vie est une bataille de tous les jours qu’il fait mener contre les coups bas, les angoisses, les peurs que la société actuelle imposé à nos enfants.

      J'aime

  27. Anushka
    Juil 06, 2014 @ 14:12:31

    Voici un lien vers le documentaire « Si j’aurais su je serais né en Suède » pour ceux qui sont déjà très documentés sur l’éducation suédoise et souhaitent approfondir leurs connaissances http://www.oveo.org/ ainsi qu’un autre lien vers une conférence de Brigitte Oriol http://www.youtube.com/watch?v=D9ThMb3XXpQ. Bonne écoute.

    J'aime

    Réponse

  28. mary13
    Juil 06, 2014 @ 13:34:09

    « Bah oui quand ils devront se lever le matin à 06h00 pour aller bosser et acquiescer les perpétuelles sollicitations de leurs employeurs » < quel bel avenir… je préfèrerais que mes enfants soient au chômage plutôt que des moutons! Sinon, pour l'auteur je recommande de 1/ jeter et oublier les bouquins des psychanalystes 2/ faire une cure de 6 mois de Thomas Gordon et Isabelle Filliozat

    J'aime

    Réponse

    • amandyn94
      Juil 06, 2014 @ 13:49:32

      Et bien c’est un bel exemple de vouloir que ses enfants soient des futurs chômeurs!!! Et après on se demande où vont nos impôts et à cause de qui et bien maintenant on sait!!

      C’est sûr que c’est bien plus facile d’être un assisté qui profite à fond du système. Et puis pourquoi pas vendre du shit en bas de l’immeuble histoire de s’acheter la dernière PS4 et en plus de pas se lever le cul le matin pour aller bosser!

      Parce que travailler à 6h00 du matin et devoir « obéir » à son employeur c’est être un mouton? Je pense que non c’est la vie en société, la vie pour laquelle nous devons élever nos enfants.

      Non mais sans déconner après on s’étonne d’avoir une génération de feignasses!!!

      Ca ne te convient pas alors va vite t’enfermer dans une grotte et deviens l’ermite de l’année!

      Et puis « acquiescer les perpétuelles sollicitations » ça a quoi de mal? Tu ne veux pas de ça pour ton gamin et bah alors aide le à devenir un futur employeur et à supporter le poids de l’investissement personnel que cela demande.

      Et c’est mieux de lire des livres d’un docteur en psychologie ou d’une fille de psychologue/psychanalyste que de lire des bouquins de psychanalystes… Cherchez l’erreur!

      J'aime

  29. Melvin
    Juil 06, 2014 @ 10:25:29

    Bonjour,

    Je te rejoint complètement et me retrouve entièrement dans cet article.

    Les parents qui prônent le « tout permissif » sont parfois malheureusement des parents dépassés par leurs enfants parce que disons le : inculquer des règles c’est une lutte permanente, une remise en question de tous les jours (est ce que ce sont les BONNES règles), une patience sans limites.

    C’est surement la partie que je trouve la plus compliquée dans l’éducation parce que nous pouvons passer par des moments de doutes ou nous avons l’impression d’être des tyrans, des tortionnaires, des cons de parents, il serait parfois si facile de laisser couler.

    Seulement voilà, il nous suffit juste de regarder comment se comportent nos enfants en société et les retours que nous avons des enseignants et autres parents pour être certains que ce sont les bons choix pour les aider à se construire correctement et faire d’eux de bonnes personnes, respectueuses et structurées.

    Merci pour ton article qui nous conforte dans notre vision des choses et nous rassurent quant à penser que la génération de demain ne sera pas complètement une génération d’adultes perdus sans repères.

    PS : Je fais des fautes aussi et je suis bien content de ne pas être parfait, ça doit être tellement ennuyeux la « parfaititude ».

    J'aime

    Réponse

    • amandyn94
      Juil 06, 2014 @ 11:05:16

      Merci Melvin pour ton soutien.

      C’est clair qu’il est bien plus facile de laisser couler les choses que de se « battre » pour imposer des règles.

      Je suis sure de mes priorités éducatives, je crois en ma volonté de faire de mes enfants des adultes épanouis et respectueux.

      Etre parents c’est ce qu’il y a de plus difficile au monde, se remettre en question constamment, s’obliger à ne pas faire plaisir « coûte que coûte » à ses enfants.

      Les faire grandir dans une cage dorée où tout est permis et accepté ne les aideras pas devenir des adultes heureux mais plutôt des personnes désabusées quand elles devront faire face aux difficultés actuelles pour trouver du boulot, un appart…

      La société actuelle est basée sur le « chacun pour soi » et effectivement les enfants élevés avec cette méthode deviennent égoïstes et centrés sur leur propre personne.

      Je suis fière que mes enfants se tiennent bien en société, je suis fière de les voir s’épanouir personnellement en donnant aux autres, je suis fière que les maîtresses qu’il a eu tout au long de la maternelle le félicite d’être le petit garçon qu’il est devenu, je suis fière de voir dans leurs yeux de l’amour même quand je leur interdit de se mettre en danger, je suis fière d’avoir des enfants qui partagent et donnent sans compter!

      Comme toi Melvin, je ne suis pas parfaite et heureusement c’est chiant d’être parfait et puis les parents parfaits n’existent pas (ça se saurait!).

      Bonne journée 🙂

      Aimé par 1 personne

  30. MamQuiDéchire
    Juil 06, 2014 @ 06:43:49

    Que je sois d’accord avec toi ou pas, ça a peu d’importance. Ce qui est important en revanche, c’est que tu exprimes ton point de vue, sur ton blog, sans faire de mal à personne.
    Du coup, ça m’agace un peu que tu sois la cible de remontrances mal exprimées (à moins que tu n’aies gardé les cochons avec ces personnes) , et pleines d’arrogance.
    J’ai lu une étude socio-politique trés interessante récemment, qui étudiait les commentaires sur internet. Il se trouve que 80 % des commentaires sont postés pour « critiquer » le post de départ. Pourquoi? Parce que lorsqu’on est d’acord, on ne le dit pas toujours.
    Mais aussi parce que la (les) première(s) personnes qui commentent sont « négatives » (pour rester soft), alors cela conditionne la suite des commentaires, parce que les gens n’auront pas envie d’argumenter contre, et laisseront tomber sans commenter.
    Ca n’interesse peut-être que moi mais je trouvais ça sympa de le signaler, vu le contexte.
    Sinon, et accessoirement, je suis d’accord avec toi sur le mal que le laxisme a fait à notre génération, et surtout à la suivante. Je refuse de faire de mon fils une victime de plus. Pour autant, ma bienveillance à son égard est à la hauteur de ma fierté pour lui, petit bonhomme de 14 mois déja conscient des règles, et tellement épanoui.
    Et tu l’auras vu ailleurs, nous sommes nombreux à partager cet avis, même si ce n’est pas la mode…

    J'aime

    Réponse

    • amandyn94
      Juil 06, 2014 @ 10:38:29

      Merci MamQuiDéchire pour ton commentaire sympathique et surtout pour pour l’info donnée sur l’étude faite à propos des commentaires laissés sur le net.

      Effectivement j’ai plus de commentaires négatifs suite à la parution de ce billet que de commentaires positifs sur les autres billets moins « critiquables ».

      Et puis c’est toujours plus facile de donner un avis négatif sans donner d’exemples personnels (ou non), pour étayer la discussion.

      Je suis aussi bienveillante avec mes enfants, je les couvre de bisous à m’en user les lèvres, je les félicite et les couvre de câlins à longueur de journée.

      Et mes enfants sont HEU-REUX même avec des règles à suivre.

      Oui je me rend compte qu’il y a des parents du même avis que moi et ça me conforte dans l’idée de continuer à inculquer des « vraies » valeurs à mes deux amours.

      J'aime

  31. Sophie NOËL
    Juil 06, 2014 @ 00:27:14

    Au passage, je note 8 fautes dans le commentaire de la personne qui te reproche (avec une grande élégance…) de faire des fautes, 😉

    J'aime

    Réponse

  32. Sarah
    Juil 05, 2014 @ 21:48:29

    « Je lui dit non quand il essai de manger ses pieds dans la chaise haute » on est sérieux la ?!
    Donc pour toi entraver un gamin dans sa motricité c’est lui rendre service car tu lui fixe des limites ? Merci d’être cohérente, car si tu l’es comme ça avec ton fils pas sur que tu lui rende service hein…
    Apparemment il y a des nuances que tu ne connais pas (la « mère » Dolto se retournerait dans sa tombe si elle te lisait), et les fautes d’orthographes dans pratiquement chaque phrase te de ridiculise complètement.
    On en trouve des conneries sur le net… Dommage.

    J'aime

    Réponse

    • amandyn94
      Juil 05, 2014 @ 22:51:47

      Merci Sarah pour ton avis. Désolée mais la motricité libre, je connais (un peu car je ne suis pas une spécialiste) et je peux t’assurer que MiniChou n’est pas collé sur un transat toute la journée… bien au contraire. Et si pour toi refuser qu’un enfant mange ses pieds pendant 10 minutes (temps de son repas), sachant qu’il passe le reste de sa journée à les manger (autant et tant qu’il veut), fait de moi une mauvaise mère et bien oui et je le clame haut et fort! Et les nuances je compose avec tous les jours je ne suis pas une « extrémiste des règles et des limites » je n’ai juste pas envie que mes gamins me crachent à la gueule dans 10 ans.
      Pour les fautes j’en suis navrée mais je n’ai pas eu un doctorat en orthographe, je n’ai pas pu faire des études j’ai dû aller bosser pour ne pas me retrouver à la rue…
      Et au passage on lit aussi pas mal de conneries dans les commentaires!

      J'aime

  33. Graine de Crapule
    Juil 05, 2014 @ 20:51:19

    Il est évident que vous n’avez pas saisi la nuance entre bienveillance et laxisme. C’est dommage…

    Aimé par 1 personne

    Réponse

    • amandyn94
      Juil 05, 2014 @ 22:21:39

      Oh si j’ai très bien compris la nuance entre les deux:

      La bienveillance est la disposition affective d’une volonté qui vise le bien et le bonheur de chacun. Le laxisme est défini comme un système qui tend à limiter les interdictions de la société, causant ainsi une tolérance excessive.

      Alors je pense que trop de bienveillance (mal placée) mène au laxisme. Oui-oui je veux le bonheur de mes enfants mais pas au détriment des autres.

      J'aime

    • Lol
      Juil 06, 2014 @ 02:42:38

      Merci pour ces paroles d’évangile alors, pedo-psychologie de comptoir sur le net bonsoir !

      J'aime

    • amandyn94
      Juil 06, 2014 @ 06:09:56

      Parole d’évangile pour quelqu’un d’athé pourquoi pas?
      Ma pedo-psychologie de comptoir te remercie Sarah pour l’intérêt que tu lui porte.
      Et j’en ferai part aux éminents spécialistes de l’enfance qui seront ravis de savoir qu’il y a encore des parents qui vivent dans le monde des Bisounours.

      Et si pour toi tout accepter à/de son enfant est le chemin auquel tu croies et bien tant mieux.

      Mais moi j’ai décidé de ne pas me faire bouffer le cerveau par des enfants insolents, irrespectueux et je suis très heureuse que mon fils soit adepte du « Ma liberté commence là où s’arrête celle des autres ».

      Sur ce bonne journée.

      J'aime

    • Lol
      Juil 06, 2014 @ 06:48:11

      Éminents spécialistes ? Qui ça, Rufo ? Ahahahahah, vraiment, aucune crédibilité. Entre être laxiste ou ultra permissif et prôner la fessée ou le respect de l’adulte (sans tenir compte de celui de l’enfant également tant qu’à faire) n’y a t’il pas un juste milieu que, visiblement, vous n’avez pas trouvé ?!
      Je préfère éduquer mes enfants dans le respect et la confiance en l’adulte, plutôt que dans la crainte de celui-ci !
      Bref, il n’y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir hein !

      J'aime

    • amandyn94
      Juil 06, 2014 @ 11:13:28

      Et tu bien sûre chère Sarah de connaître Dolto?

      Pour info :

      « « Un phénomène mondial »
      Philippe Béague est psychologue, psychanalyste et directeur de l’Association Françoise Dolto.

      Françoise Dolto est-elle la mère de l’enfant-roi ?
      Françoise Dolto a révolutionné le regard des adultes sur l’enfant, à une époque où on les éduquait comme des petits chiens. On pensait encore qu’ils ne comprenaient rien avant de pouvoir parler, on transmettait les mêmes principes éducatifs de génération en génération.
      Mais Dolto a souvent été mal interprétée, notamment à cause de certaines phrases comme « Les enfants ont tous les droits, les parents tous les devoirs ». Bien sûr qu’il faut considérer les enfants comme des êtres humains mais, non, ils n’ont pas tous les droits. Et si les parents ont des devoirs, ça ne veut pas dire qu’ils doivent dérouler le tapis rouge à leurs enfants. Mais dans les années 60 et 70, dans un contexte de remise en question des institutions et de l’autorité en général, c’était pratique de vouloir éviter les conflits dans la sphère familiale… Il s’agissait toutefois d’un phénomène mondial, alors que l’œuvre de Françoise Dolto n’a pas vraiment dépassé les frontières francophones et qu’aujourd’hui, beaucoup de jeunes parents ne la connaissent même pas. Mais il fallait bien trouver un coupable !

      Laisse-t-on aujourd’hui trop de place à l’enfant ?
      Trop de place et pas assez en même temps. Les parents mènent souvent des vies de fous. Il faut deux salaires, être en forme, avoir une vie de couple épanouie,… On place la barre très haut, souvent au détriment des enfants qui deviennent alors parfois plus angoissés. Les parents culpabilisent et essayent de compenser en évitant au maximum les conflits. Ils aiment leurs enfants et veulent faire plaisir. Ils sont pris dans un conflit intérieur : ils veulent faire au mieux mais oublient parfois qu’éduquer, c’est mettre des repères, des limites et donc de la frustration. Bien éduquer, ce n’est pas rendre les enfants heureux dans l’immédiat mais leur donner les structures de base indispensables.
      Et on préfère laisser aux puéricultrices, aux éducateurs et aux enseignants le rôle de « faire souffrir » les plus jeunes…
      On vit aujourd’hui l’école de façon plus sentimentale. En cas de soupçon d’injustice, des parents défendent leur enfant et pas l’enseignant.
      Or, sauf en cas de prof sadique, l’enfant et ses parents peuvent comprendre qu’on ne gère pas 300 élèves dans une cour de récré de la même manière que des frères et sœurs.

      Nicolas Sarkozy, alors ministre français de l’Intérieur, a affirmé que tout se jouait avant trois ans. Vrai ou faux ?
      Si je pensais que tout se jouait avant trois ans, je ne serais pas psychanalyste…. »

      La source est là : https://canalordinaire.wordpress.com/2011/12/10/revolte-contre-lenfant-roi/

      J'aime

    • amandyn94
      Juil 06, 2014 @ 11:16:23

      La source de ce qui va suivre est identique:
      « Des parents-rois
      Cette époque postmoderne aurait-elle engendré une génération d’enfants tyrans ? Il faudrait en fait d’abord parler de parents rois : « Depuis mai 68, nous détestons l’autorité, tout ce qui nous brime dans nos vies d’adultes », explique le pédopsychiatre Jean-Yves Hayez. Les années septante ont aussi vu l’apparition de la pilule contraceptive. « On fait moins d’enfants par famille et on veut qu’ils soient heureux à tout prix, on a peur qu’ils ne nous aiment plus. Mais ça nous retombe dessus. Avant, on ne savait pas ne pas frustrer les enfants. Avec cinq ou six à la maison, il fallait que ça tourne ».
      Ajoutez à cela des parents devenus moins disponibles et plus stressés à cause de leur boulot, des familles monoparentales, une société de consommation où des mômes font la chasse à la plus belle Barbie, à la dernière console ou au jean le plus classe, poussés par des annonceurs jamais en manque d’idées.
      Evidemment, ces enfants tyrans ne font pas la loi qu’à la maison, ils imposent aussi leur diktat à l’école (voir témoignage ci-dessous). Cette autre institutrice a fini en burn out à la fin de l’année passée, épuisée par un noyau dur de garçons dans sa classe… de troisième maternelle! Et Murielle, 42 ans, monitrice dans une école maternelle et primaire du Sud de Bruxelles, a chaque jour affaire à des mômes tyranniques dans la cour de récré. « Certains enfants n’ont plus la notion d’autorité, on doit presque leur demander l’autorisation de punir !, explique-t-elle. Et ils s’en fichent des remarques. Des tout petits font des colères dès qu’ils n’ont pas ce qu’ils veulent, ils ne savent pas se tenir à table, ils crient pour attirer l’attention. Pour certains, les notions de bien et de mal n’est pas très précises : pas crier, pas frapper,… Heureusement, à force de répéter les mêmes choses, on note de belles améliorations chez certains enfants entre les maternelles et la fin des primaires ».

      J'aime

    • amandyn94
      Juil 06, 2014 @ 11:46:08

      Veux-tu d’autres noms de spécialistes? Mince j’ai oublié Rufo…

      Tu te permet de dire que je prône la fessée (où est-ce écrit dans mon billet?), que je ne respecte pas mes enfants (qui es-tu pour juger ce que tu ignores?), tu oses dire que mes enfants me craigne (qui te permet de croire que mes fils ont peur de moi?) et je peux t’assurer que mes enfants ont une confiance absolue en moi!

      Et si cela peut te rassurer je ne suis pas aveugle et loin de là!

      Si tu décides de laisser ta fille mettre des strings à 8 ans (parce qu’on ne dit pas non à un enfant!), que tu acceptes qu’elle couche à 13 ans avec le voyou de sa classe (bah oui on doit rien lui refuser à cette petite!) et que c’est normal qu’à 20 ans elle fasse sa première cure de désintoxication (car elle aura fait des choix sans cadre et puis il fallait bien qu’elle découvre le monde par elle-même!) tant mieux pour toi.

      Mais moi je ne veux pas de cet avenir pour mes enfants, et saches que mes fils ont énormément de libertés, qu’ils découvrent beaucoup de choses mais qu’ils sont totalement cadrés dans leurs apprentissages.

      Alors avant de critiquer l’éducation que je donne à mes enfants, documente-toi et apprend à converser respectueusement avec les autres!

      J'aime

  34. Maman Mammouth
    Juil 05, 2014 @ 20:37:56

    Il y a des nuances… Il faut se renseigner d’avantage sur l’éducation suédoise. Certes aucun modèle éducatif n’est parfait, mais élever son enfant dans le respect et la bienveillance n’en fera pas forcément un enfant roi. Le laisser expérimenter ne veut pas dire ne pas lui fixer un cadre, mais c’est accepter de discuter les limites parfois, d’en rendre certaines négociables… c’est essayer de dire « stop » plutôt que « non »… car donner trop d’interdits à un enfant, c’est le pousser à la transgression…

    Personnellement, j’ai choisi une éducation sans punition, sans fessée, avec mon fils mais aussi dans mon métier d’assistante maternelle… le petit que je garde est elevé dans les mêmes conditions… et certes il a 2 ans et demi, donc est un peu dans la phase d’opposition, teste les règles pour voir mes réactions etc… Mais, c’est un enfant poli, qui ne fait pas de « crise », qui ne tape pas…

    Oui, il est important de donner un cadre à l’enfant, car sinon il évolue dans le flou et se sent perdu. Mais pour moi l’enfant roi n’existe pas… ce sont juste des enfants paumés selon moi, qui du coup n’ont aucune notion de ce qui est bien, de ce qui l’est moins… forcément cela devient des ados souvent difficiles et des adultes qui tombent de haut.

    Bref, je te rejoints sur le fait de poser des limites…. après, je pense qu’il ne faut pas juger trop vite le modèle suédois 😉

    Aimé par 1 personne

    Réponse

    • amandyn94
      Juil 05, 2014 @ 21:00:15

      Je me suis très bien renseigné sur cette éducation suédoise avant d’en parler dans mon billet. Et d’après les sondages, récents, effectués dans ce pays, les gens commencent à se rendre conte que trop de libertés et peu de règles font des adultes déçus, blasés et paumés.

      Le taux de tentatives de suicide et en très forte augmentation.

      Je ne dis pas non à tout (et heureusement pour mes loulous) mais ce ne sont pas eux qui décident à la maison.

      Après ce n’est pas une généralité.

      Une éducation sans fessée, sans punition pas de problème (au contraire) mais après tout dépend du caractère de l’enfant et de la permissivité des parents.

      J’ai connu une famille où les enfants faisaient ce qu’ils voulaient. Monter sur la table, sauter sur la canapé, se lever à 2h du matin et regarder la Tv (à 3 ans!) et j’en passe. Le jour où ces mêmes enfants seront grands et qu’ils devront suivre des règles ils se sentiront frustrés car ils ne seront pas habitués à la contrainte.

      Je pense qu’il y a beaucoup trop de parents dépassés et qui préfèrent laisser faire plutôt que de se « forcer » à contredire et à montrer le bon chemin à leurs enfants.

      Les mômes n’y sont évidement pour rien, ils suivent leur modèle parental.

      J'aime

  35. Sophie NOËL
    Juil 04, 2014 @ 21:08:29

    En tant que maman, mais aussi qu’enseignante, je suis entièrement d’accord avec toi. 😉
    Et puis les enfants, les limites, ça les rassure !

    J'aime

    Réponse

    • amandyn94
      Juil 04, 2014 @ 21:51:24

      C’est très important car dans la vie d’adulte il n’y a que ça de limites.
      Et c’est vrai que les enfants aiment ça car au final ils savent où ils vont et surtout ils savent qu’ils ne sont pas seuls pour affronter la vie.
      La vie en société t’oblige à te limiter sinon ça serait un « poutin dé bourdel »!

      J'aime

  36. Cynthia Porquet
    Juil 04, 2014 @ 14:12:41

    Coucou, ben pour le coup, je suis complètement d’accord!!
    Hors de question que mon enfant soit un de ces enfants qui insulte, tape, sans que rien ne soit dit…
    Je ne peux tout simplement pas le laisser faire, pour moi c’est impossible.

    Fin voilà ^^
    Belle journée

    J'aime

    Réponse

    • amandyn94
      Juil 04, 2014 @ 20:02:47

      Pour ma part c’est pareil. Laisser les gamins sauter sur le canapé, les lits, la table ou mettre leurs chaussures dessus c’est pas possible.

      Et ce ne sont que des exemples parmi tant d’autres.

      MiniChou n’a beau avoir que 5 mois, je lui dis déjà « non » quand il me mets des coups de pieds dans le ventre au moment du change ou quand il essaie de manger ses pieds dans sa chaise haute à l’heure du repas.

      C’est dès qu’ils sont petits qu’il faut leur fixer des limites et ne pas attendre qu’ils aient 1 ou 2 ans!

      Soyons forts c’est pour eux que nous faisons tout ça, pour qu’ils deviennent des adultes respectueux et enjoués.

      Bonne soirée à toi!

      J'aime

Un petit commentaire (même un grand) ça fait toujours plaisir, merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Stats du Site

  • 9,246 visites
%d blogueurs aiment cette page :