Si toi aussi tu galères avec ton gros bidon… mais pas que.

 

 

IMG_3675

 

Il y a maintenant 5 ans j’étais déjà enceinte, bon pas du même bébé, je ne suis pas une maman éléphant et y’a beaucoup de choses que l’on oublie.

Car ce qu’il faut savoir avec la maternité, c’est que l’on en garde que les bons souvenirs. Les mauvais…pouf…ils disparaissent. Le corps est bien fait mais le cerveau aussi!!

Les 10 « petits » inconvénients à connaître:

1 – Le plus connu, les nausées : c’est comme si plusieurs fois par jour, pour les moins chanceuses, on te mettait sous le nez des chaussettes sales, mais très sales. Genre utilisées 1 mois d’affilé dans un pays chaud et moite sans qu’elles n’ai vu la moindre sortie de secours.

Ah tu ne va pas vomir à chaque fois, heureusement sinon tu serais obligée de prendre des actions chez Lotus ou Moltonel, mais t’es quand même bien « emmerdée » pour rester dans le sujet WC, surtout si tu dois prendre les transports!!

2 – Les aigreurs d’estomac : c’est comme si toute la journée et la nuit aussi (si, si!!) tu bouffais des cornichons, enfin plutôt tu buvais l’eau des cornichons, mélanger à un p’tit jus de citron de derrière les fagots. Non j’ai mieux : « Bhé, c’est relevé au jus d’ail. Passe que, l’échalotte tout seul, ça serait trop fade » (CF « Les Bronzés font du ski »).

3 – Les seins douloureux : c’est comme si tu avais deux pustules (juste pour le côté douloureux de la pustule, mes tétons étaient TRES sensibles mais pas moches!) à la place des tétons. Tes seins sont gros, ton mec du coup et content… dommage si il les attrape tu le mords (CF « Meule d’Or » → et hop un p’tit coup de vieux).

4 – Les jambes qui gonflent : c’est comme si tu te levais la matin et que tes jambes s’étaient  transformées en poteaux de cage de foot. Bon ok t’as le ballon mais t’aimerais bien avoir le Beckham dans ton lit. La solution? Mettre les pattes en l’air… Ouais bah tu les as eu les pattes en l’air et regarde où ça t’a mené.

5 – Les hémorroïdes : c’est comme si tu avais un chou-fleur à la place du … Ouais non on passe à autre chose!

6 – Les vergetures : c’est comme si Spiderman avait élu domicile sur ta poitrine, ton bide, tes cuisses, et qu’en plus il y prenait goût. Il m’a pris pour un GPS ou quoi (CF carte routière « Florence Foresti »).

7 – L’absence de pieds : c’est comme si à un moment de ta vie tu étais devenue zéro-jambiste alors que tu n’avais eu ni accident, ni gangrène. Et y’a pas que tes pieds que tu ne vois pas, y’a comme qui dirait un p’tit minou qui s’est fait la malle.

Image

8 – Le diabète gestationnel : c’est comme si tu étais dans le désert, qu’il y avait une oasis et que tu n’avais pas de bouche pour boire ouais je sais c’est impossible mais c’est pour te donner une idée. Là c’est pareil, tu es enceinte tu as envie de plein de bonnes choses bien grasses, bien sucrées et qui tiennent au corps et que tu n’as le droit que de bouffer de la salade et du pain complet. Et croit moi être enceinte pendant les fêtes et ne pas pouvoir manger de chocolats ou de bûches glacée et bien t’es pressée que ton Alien voit le jour et que tu puisses te baffrer de cochonneries.

9 – Les pauses pipi : c’est comme si tu avais les chutes du Niagara dans ta vessie mais qu’en fait il ne s’agissait que d’un petit ruisseau, voire un ruisselet mais qui demande à être vidangé toutes les 10 minutes. Du coup tu fais comme tu peux et les WC deviennent tes meilleurs amis. Et puis tu te demandes si tu devrais pas opter pour les couches Tena, oui les couches pour adultes incontinents parce que tu en a marre de te lever 10 fois la nuit.

10 – Le ventre : c’est comme si tous les jours on te mettait un peu d’hélium dans l’utérus et qu’au bout d’un moment (genre 8/9 mois) tu t’apprêtes à exploser. Ah oui avec ton bide tu récupère tout, des tâches quand tu manges, de l’eau quand tu fais la vaisselle, des chaises quand tu crois que tu peux encore passer entre le mur et le bureau. Et comble du comble tu peux plus t’assoir à certaines tables, tu sais les tables où le banc y est accroché. Bah tu passes pas (CF Ma Vie de Merde l’autre jour au Buffalo). Ce qui est de la nuit, il te faut soit une grue soit un Fenwick pour passer de ton flanc droit à ton flanc gauche.

Voilà voilà, mais sinon c’est génial d’être enceinte et de sentir son bébé bouger, bon à la fin il te labourre l’intérieur de ton corps… mais ça reste magique. Tu sais qu’un lien très fort se tisse avec ton enfant et au fur et à mesure des mois tu sens ton coeur se remplir d’amour.

Prochaine étape l’accouchement…

Publicités

2 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Marie
    Fév 19, 2014 @ 08:08:20

    Bonjour Mamandine, ces 10 inconvénients m’ont bien fais rire et m’ont rappelé tellement de souvenirs. J’adore.

    J'aime

    Réponse

    • amandyn94
      Fév 28, 2014 @ 02:45:00

      Merci Marie. Et encore il existe plusieurs autres « inconvénients »… Le mal de dos, le gras sur les fesses, les hanches qui s’élargissent, le masque de grossesse, les doigts engourdis….et j’en passe 😉

      J'aime

Un petit commentaire (même un grand) ça fait toujours plaisir, merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Stats du Site

  • 9,246 visites
%d blogueurs aiment cette page :